MetaTips

Le blog de l'edition logiciel en ligne

Articles

Structure - Choisir le nom de l'entreprise - Part 1 les methodes pour trouver

Posted by Allouche Mathieu on December 13, 2012 at 7:50 PM

Type : Article
Trouver un nom pour son entreprise est une étape capitale. Cette série de 3 articles vise une double démarche. Premièrement, donner suffisamment d’information sur la philosophie du projet aux personnes qui souhaitent m’aider à choisir le nom de mon entreprise (et pourquoi pas la vôtre...) et deuxièmement, donner quelques pistes à ceux qui comme moi, pensent qu’il est important de bien choisir le nom de son entreprise.
Part 1 - Les méthodes pour trouver un nom d’entreprise Part 2 - Tester le nom de son entreprise avant lancement Part 3 – L’enquête & Le résultat
Mots clés : Comment trouver le nom de son entreprise - Trouver le bon nom pour sa société - Comment choisir le nom de son entreprise - Recherches de noms de société libres Créer sa start-up, trouver un nom - Tuyaux pour trouver un nom de votre entreprise ou de votre produit



Pourquoi est-il si important de choisir un nom ?

Voici les principales raisons qui m’ont incitées à prendre du temps :
Premièrement parce qu’il sert de support à l’image de l’entreprise : il permet de créer le nom de domaine, les adresses emails et prend une part importante dans la composition du logo. Il fait partie intégrante du futur marketing de la boite. Je pense qu’il ne m’en voudra sûrement pas, car je vais lui faire un peu de pub, mais ce n’est sans doute pas facile de devenir un restaurateur international quand on s’appelle Garbage Ensuite, c’est la première chose que nous dirons à nos prospects et à nos investisseurs, lorsque nous nous présenterons à eux : Bonjour, Mathieu de InnovationConseils… C’est aussi souvent la première chose que verront les clients dans les moteurs de recherche, dans l’annuaire, sur les encarts publicitaires et sur les cartes de visites ! C’est un critère de positionnement et de philosophie : C’est le moyen simple de nous différentier de nos concurrents et de nous rendre « unique ». Enfin, c’est le nom que portera l’entreprise pendant plusieurs années. Il n’est jamais simple de changer par la suite.
Le point sur les démarches
Pour trouver le nom de votre entreprise il existe plusieurs démarches. Mais sachez que, quelque soit celle que vous choisirez, vous ne manquerez certainement pas d’ouvrir un peu votre portemonnaie. Avant de continuer, gardez en mémoire ces quelques conseils : Le nom doit être le plus unique possible et être original Il doit refléter au mieux l’esprit de l’entreprise et/ou son secteur d’activité Il doit être prononçable et permettre une bonne mémorisation Il doit être un avantage concurrentiel, l’association du nom et du logo doit être le plus implicite possible Il ne doit pas violer de brevets ou de protections Le nom de domaine associé doit être libre et disponible avec le plus d’extension possible Le nom de domaine doit faciliter le travail de l'optimisation pour les moteurs de recherche (en anglais, Search Engine Optimization : SEO) et l’Optimisation pour les Médias Sociaux (en anglais Social Media Optimization : SMO)


Focus sur les points importants :

Protections et propriétés : Il est vivement conseillé d’effectuer une recherche approfondie sur les noms des marques et des sociétés. Ne laissez rien au hasard : similarités orthographiques, phonétiques et intellectuelles. Une erreur peut vous coûter très cher ! De plus, comme vous allez forcément créer un site web, n’oubliez pas qu’Internet n’a pas de frontière. Si comme moi vous êtes sur un secteur concurrentiel, je vous invite fortement à utiliser les services d’un cabinet de conseils. Certaines grandes marques en ont fait leur fonds de commerce. Elles n’hésitent pas à attaquer même de petits artisans. Je ne les citerai pas sous peine de m’attirer quelques ennuis. Alternativement vous pouvez vous adresser directement à l’INPI, qui possède aujourd’hui une offre en ligne. Si vous recherchez un peu plus vous avez aussi Eurimark (de l’Office Ernest T. Freylinger SA), spécialisée dans le droit des marques, qui conseille sur la propriété intellectuelle et offre une série de services en relation avec les marques.
A l’international :
De manière globale, faites attention aux exceptions culturelles. Si vous souhaitez attaquer plusieurs marchés, vérifiez la signification dans plusieurs langues ne suffit pas à elle seule. Premièrement, il est important que le nom reste prononçable dans les pays visés. Par exemple prononcé Tumblr pour un non anglophone n’est pas simple et cela se complique encore lorsque ce sont des cultures plutôt éloignées de la nôtre comme le japonais par exemple, où il n’existe pas de consonnes labiodentales, rendant difficile la prononciation du F et V. Deuxièmement, il est nécessaire de vérifier les consonances syllabiques prêtant aux jeux de mots douteux et aux doubles significations. Enfin évitez d’emprunter le nom d’un lieu, d’une personne ou d’un fait historique ayant une mauvaise réputation. Je pense qu’appeler sa marque de jouets ‘HitlerCorp’, n’est pas une bonne idée (ok c’est un peu gros, mais c’est pour l’exemple).
Petite remarque (deuxième couche) : lorsque vous faites une recherche basique via l’INPI pour le marché national par exemple, cela ne vous protège pas si une marque étrangère fait valoir ses droits parce que votre site, lui, n’a pas de frontière… Donc gaffe !

Référencement & réputation internet :
L’une des premières choses à vérifier lorsqu’on a trouvé un nom de domaine sympa, c’est son historique et sa réputation. En effet, certains noms de domaines ont pu connaitre plusieurs vies. Comme un nom de domaine peut servir à faire beaucoup de choses : héberger l’adresse de votre site par exemple, mais aussi envoyer des newsletters et collecter des informations comportementales, il a pu être utilisé à mauvais escient. Prenez le temps de faire quelques vérifications, cela vous fera gagner du temps. En cas de mauvaise surprise, n’hésitez pas… passez votre chemin.

Blacklisté ou pénalisé par Google, vous aurez plus de mal à le faire référencer. Utilisez les URLs suivantes et remplacez metatips.webs.com par votre domaine.

Premièrement vérifiez l’avis de google :
http://www.google.com/safebrowsing/diagnostic?site=http://metatips.webs.com
Si tout est au vert, regardez les éventuelles traces toujours présentes dans les index :
https://www.google.fr/#safe=off&output=search&q=site:metatips.webs.com
A-t-il servi à la propagation d’un virus ?
AVG : http://www.avgthreatlabs.com/sitereports/domain/metatips.webs.com McAfee : http://www.siteadvisor.com/sites/metatips.webs.com
Un dernier petit tour du côté des RBL (Real-time Black List) pour le spam
http://www.anti-abuse.org/multi-rbl-check-results/?host=metatips.webs.com
Un dernier truc pour avoir une note comme celle-ci :

http://www.webstatsdomain.com/img/shield/?domain=metatips.webs.com

Si des fois vous franchissez le pas d’acheter une deuxième main, je vous conseille l’excellent article de Rebecca Kelley. Sachez que dans certains cas, il y a de bonnes occasions…Allez voir du côté de :

Trouver le nom

La plus confortable des solutions, et la plus sûre, pour trouver le nom de votre entreprise, consiste à passer par une filière spécialisée qui prendra en charge toutes les étapes. Vous pouvez faire appel à un cabinet de conseils, vous aurez ainsi un recours et saurez vers qui vous retourner en cas de problème, ou bien choisir d’utiliser les services d’un site communautaire payant comme CREADS, soit enfin limiter au maximum les frais et faire un maximum de choses vous-même.
J’ai mené l’enquête auprès des pros… Etant dans une approche de découverte, j’ai fait le tour des prestataires de la toile. Partant de 0 et n’ayant pas un rond pour ce poste, j’ai tout de même mené l’enquête auprès des professionnels afin de répondre à ces trois questions : Qui ? Comment ? Et combien ? A la lumière de mes conclusions que vous lirez plus bas, vous comprendrez que c'est un métier qui n'est pas à la portée de tous, mais aussi que la profession n’est pas forcément à l’écoute du marché. J’ai retenu 2 cabinets : d’abord l’entreprise Benefik et son directeur Cyril Gaillard, parce que j’aime bien leur démarche et leur travail, mais surtout Markena et son sympathique dirigent Jean-Christophe Froment, qui a eu la gentillesse de répondre à interrogatoire en règle, malgré le fait que je lui ai avais indiqué clairement ma démarche. Si vous souhaitez connaitre un peu mieux son job, je vous préconise un extrait son interview que vous trouverez ici. Je ne manquerai pas de leur adresser du travail, dès que j'aurai les budgets. Concernant ce point, sachez que pour trouver un nom et faire le depot INPI la fourchette tarifaire se situe entre 500 & 1300 €.

Je publierai prochainement un complément à cette section


La seconde solution qui existe, c’est d’essayer de faire un maximum de choses par vous-même.

Vous n’avez aucune idée de nom ?
Composez le vous-même !
Je vous recommande l’excellent article de Frédéric Canevet sur ‘Comment choisir un bon nom de marque, d’entreprise ou de site internet ?’. Fréderic Canevet, vous décrit les concepts de base à connaitre et les illustre avec pas mal d’exemples... A lire absolument.
Objectivement ce n’est pas simple de les mettre correctement en œuvre, c’est un métier. Si vous manquez de temps et de créativité, il existe 2 solutions :
Prenez juste le nom de votre concurrent
La première astuce que j’ai découvert récemment sur le site vadsariavafi, mais à laquelle on avait tous pensé c’est de prendre le nom de son concurrent ou de son ancienne boite ! Comment ? En changeant les consonnes par les consonnes suivantes (C devient D) et de même pour les voyelles (O devient U). J’ajouterai +1 ou -1 sur les chiffres.
Je me suis prêté au jeu : NP6 -> PQ7 -> QR8

Les générateurs de noms
L’autre solution c’est d’utiliser les services d’un site dédié à la génération de nom. Les créateurs de ces sites ont implémenté dans leurs algorithmes quelques-unes des principales règles que décrit Fréderic Canevet, comme : La génération phonétique (Easy-> EZ) Les listes thématiques (commerce -> shop) La génération combinatoire des mots comme le wordmerging (simultaneous + broad cast > Simulcast) ou le word spliting (delicious -> delicio.us) La génération basée sur la sémantique comme les synonymes, homonymes, les antonymes, les formes canoniques ou les sujets en relation
Vous pouvez laisser faire le hasard ou l’influencer avec de nombreux paramètres : nombre de syllabes, préfixe, suffixe, thèmes…

J’ai passé pas mal de temps à tester ces solutions, je vous en livre quelques-unes, peut-être les meilleures, mais sans ordre de préférence, car je publierai prochainement un test approfondi :
id2nom : Site en français, fluide, esthétique et gratuit. Disponible en ligne et sur Smartphones, il propose plusieurs méthodes de génération comme la méthode aléatoire et combinatoire, et de plus, gère les consonances françaises, anglaises, allemandes et espagnoles. Il sait aussi vérifier la disponibilité du nom sur plusieurs registres : marque, société, nom de domaine et même Twitter. Vous trouverez aussi une banque d’articles des sujets connexes. NameStation : Ce site anglophone, est sûrement l’un des plus complets, car il implémente, pas moins de 18 méthodes de générations différentes. Il vérifie la disponibilité du nom de domaine sur l’extension choisie. Company Name Generator : Ce site également disponible sur iPhone, n’est disponible qu’en anglais. Il est simple, mais efficace. Il vérifie la disponibilité en ligne et vous avez la possibilité d’influer sur quelques paramètres du générateur. Voici quelques exemples de noms générés : Evilserial, Xufix, Gijee
Sachez que vous pouvez détourner de leur fonction première les sites de réservation de nom de domaine car ils implémentent aussi ce type de mécaniques. Ils ont l’avantage de faire une analyse sémantique de votre requête et de vous proposer un panorama des noms de domaine disponibles ou non et des solutions alternatives. Le plus gros inconvénient c’est que si vous n’avez aucune idée à leur proposer ils ne vous seront d’aucune aide : panabee, queldomaine.com, 1&1, nameboy, leandomainsearch

Mes conseils :
Protégez votre bien. Choisissez de préférence un nom qui peut devenir une marque. Et déposez-la. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais vous ne pouvez pas protéger des termes qui font partie du langage courant, comme ‘chien’ ou ‘chat’, ni ceux qui y sont rentrés comme ‘Texto’, ou ‘Web’ par exemple. Si vous avez un doute consultez l’article suivant présent sur le site de l’INPI Faites l’effort de marketer le nom de votre entreprise / votre marque en amont. Eliminez les pistes complexes. Pensez référencement et optimisation SEO et SMO. Soumettez votre futur nom / marque à Google. Celui-ci, va faire une analyse sémantique de votre saisie. Regardez le nombre de réponses obtenues et les orthographes similaires qu’elles proposent.
Faites-le trouver à d’autres personnes
Lorsque l’on n’a pas d’idée et un budget réduit, l’une des solutions est de faire appel à la communauté. Le bon plan ?
Tout d’abord, vous pouvez poser une question sur les sites de questions / réponses généralistes comme Yahoo question ou questionreponse de index-net.org. L’avantage c’est que c’est totalement gratuit et on a très souvent des réponses ; l’inconvénient c’est souvent la qualité et la quantité des réponses. Aucun résultat garanti… Personnellement j’ai écarté rapidement cette piste, pour ce type d’utilisation. La deuxième solution est d’utiliser un site spécialisé qui regroupe une communauté de créatifs, prêts à gagner un peu d’argent mais aussi, et surtout, à votre écoute. L’avantage, c’est que les réponses sont globalement nombreuses et de bonne qualité. Ce genre de site propose aussi de vous trouver des slogans et des logos. A moins que votre projet n’entre en concurrence directe avec l’un de ces sites, allez-y. J’ai retenu 2 sites français (mais il en existe d’autres). CREADS 12designer N’oubliez pas, ces sites ne vous affranchissent pas des conseils précédents notamment en termes de recherches sur la protection… Rem : Je les ai attentivement étudiés, et je proposerai prochainement un test. Vous avez une vieille idée derrière la tête…
Si comme moi vous avez un peu de bouteille et des rêves plein la tête, vous êtes tenté de ressortir des cartons un ou 2 noms qui ont un sens profond pour vous. Si cela amène très certainement une marque d’authenticité et de détermination dans votre projet, cela peut-être aussi un frein à l’adhésion par d’autres personnes…
L’exemple : Les gâteaux de Pauline, Les yaourts de Charles Gervais ont un vrai sens pour les consommateurs… Et surement une forte adhésion entant qu'employé Le contre-exemple : AlloASoft pour Allouche And Software, là j’ai un doute. Peut-être qu’un jour cela une marque de qualité… Le mieux est ne pas juger vous-même, passez-les au test.

La shortlist

Normalement, au terme de votre périple, vous avez très certainement non pas 1 mais plusieurs candidats potentiels à l’élection finale. C’est ce qu’on appelle la shortlist… Cette shortlist vous allez la soumettre à votre communauté la plus proche, mais pas n’importe comment. C’est ce que je vous propose de faire dans mon prochain article : Part 2 - Tester le nom de son entreprise avant lancement
Mon conseil : Mixez les méthodes, retenez de 3 à 6 noms maximum
Mes conclusions
Cette étape a été beaucoup plus longue que prévue, et présage que de bonnes choses pour ma future activité.
A de très rares exceptions près, les professionnels que j’ai pu ‘contacter’ ont pris le temps de me répondre. L’accueil en grandes pompes étant réservé sûrement à de gros projets… Beaucoup des professionnels de la place ont oubliés qu’ils ont surement commencé avec pas grand-chose, et ont certainement pas vu que la concurrence des sites communautaires va commencer à se faire sentir... Il va y avoir du repositionnement dans l’air… (cf. mon analyse présente dans l’article ‘Preface Part 2 - L'origine du projet;)
De plus, bien que l’on trouve assez facilement des listes interminables d’entreprises spécialisées, il est impossible de dénicher un avis (pas factice) et un ordre de prix… Franchement, il est très difficile de s’y retrouver.
Au terme de cette étape, j’avais la fausse bonne impression que de le faire soit même était une bonne solution, mais le test des autres solutions, va me prouver le contraire…
Retrouvez dans la rubrique dédiée les interviews des meilleurs.
A ma grande surprise, le test des sites de générations de noms a été tout aussi chronophage. Dans le cadre d’une recherche pour le nom d’une entreprise les résultats proposés manquent d’âme et il est nécessaire d’en générer beaucoup. C’est moins vrai, dans le cadre de la création d’un nom de produit, où vous pourrez plus facilement inventer une histoire imaginaire à votre produit, même avec un nom qui ne veut rien dire. Ce constat est d’autant plus vrai sur les sites français, moins pour les autres, en raison de la multiplicité des mécaniques implémentées. Finalement le hasard a été tout aussi performant dans mon cas… Dommage.
Beaucoup de noms = beaucoup de travail. L’automation présente sur ces sites ne résout toujours pas toutes les étapes de vérification qui sont nécessaires et cela manque de visibilité et de guides vraiment pratiques. En gros, si vous n’êtes pas pro, il y a de grande chance que vous achetiez au hasard votre nom de domaine.

Le plus rapide a été le test des sites communautaires. Ils sont globalement performants, mais ce n’est pas simple d’expliquer ce que l’on cherche. Ce sont des passionnés doués mais rarement des pros qui vous répondent : j’ai été pour ma part déçu… mais cela ne semble pas être le cas de la majorité qui y trouve son compte. Mon sentiment, est que tous les types de projets ne pourront pas être servis avec la même pertinence. De même, vous devrez prendre vos responsabilités et assurer l’engagement des recherches…
A la fin de cette étape, dans une approche « user centric », le bilan donc est plutôt mitigé : Il n’existe pas de vrai bonne solution universelle sur le marché… A suivre mon prochain article : Part 2 - Tester le nom de son entreprise avant lancement

 

Categories: Creer son entreprise

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

Already a member? Sign In

8 Comments

Reply MichaelAlile
8:02 AM on October 17, 2017 
http://verynicelevitratab.net - cheap presentation editing website ca,buy masters essay ghostwriting service us,buy writing for hire online
Reply MichaelAlile
7:48 AM on October 13, 2017 
http://onlinenewpharma365.com - buying online pharmacy 4XEt
, hello and buy!, hello and buy!
Reply MichaelAlile
5:16 AM on October 13, 2017 
http://onlinenewpharma365.com - marketing specialist positions
, hello and buy!, hello and buy!
Reply MichaelAlile
4:07 AM on October 13, 2017 
http://onlinenewpharma365.com - com tramadolacetaminophen oral article
, hello and buy!, hello and buy!
Reply MichaelAlile
7:46 AM on October 11, 2017 
http://cialisnewpilles367.com - chocolate specialist
, hello and buy!, hello and buy!
Reply MichaelAlile
2:49 AM on October 11, 2017 
http://levitrafromuzaz.com - the vinyl specialist
, hello and buy!, hello and buy!
Reply Lou
4:55 AM on July 18, 2013 
Salut! très bon article !
je peux ajouter un site gratuit qui pourra peut être aidé quelqu?un !
C'est gratuit : http://www.trouver-nom-entreprise.com/
Reply yoann
10:14 AM on November 27, 2012 
Excellent article ! :)